Geops (Geosciences Paris Sud)


Nos tutelles

CNRS

Nos liens

Rechercher




Accueil > Recherche > Projets / Programmes > OSU Paris Sud

Projet d’OSU IAS-GEOPS

Responsable du projet : E. Chassefière

L’Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU) « Institut d’Astrophysique Spatiale » (IAS) a été élargi au laboratoire IDES le 10 avril 2012 pour former l’OSUPS (OSU Paris Sud). Les deux objectifs majeurs de GEOPS, à travers cette intégration au nouvel OSU, sont : (i) développer et obtenir la labellisation par l’INSU de Services d’Observation (SO), (ii) renforcer les collaborations scientifiques avec l’IAS dans le domaine de la planétologie.

Deux projets de SO sont considérés comme devant à court terme devenir des SOERE (“Systèmes d’Observation et d’Expérimentation pour la Recherche en Environnement”), ou des segments de SOERE :

  1. L’observatoire joint GEOPS-BRGM de l’isotopie de l’eau dans les eaux de pluie sur différents sites français.
  2. L’observatoire arctique HYPERARCTIC (“HYdrologie et PERgélisol en milieu ARCTIC”), piloté par GEOPS et focalisé sur deux objectifs majeurs :
  • (i) suivi hydrologique et climatique d’un petit glacier de bassin versant en environnement polaire (Spitsberg occidental)
  • (ii) suivi automatique des températures du pergelisol en Yakoutie et sur les îles de la Lena.

En planétologie, la “Photothèque Planétaire d’Orsay”, incluant des logiciels spécifiques développés pour le traitement automatique des données spatiales planétaires, constituera une contribution significative de IDES au nouvel OSU.

D’autres SO et bases de données sont en préparation :

  • (i) Suivi hydroclimatique et mesures des concentrations en isotopes stables des eaux de pluie et des systèmes lacustres dans l’ouest tanzanien.
  • (ii) Base de données des datations K/Ar et 40Ar/39Ar des systèmes volcaniques à l’échelle mondiale.
  • (iii) Cartes d’érosion de l’Europe de l’Ouest durant le Méso-Cénozoïque et cartes de sédiments.
  • (iv) Base de données minéralogiques et sédimentologiques des sédiments de rivière, des océans et des lacs.
  • (v) Evolution des îles volcaniques sur le long, le moyen, et le court terme : implications pour l’évaluation de l’aléa et la réalisation de cartes de risque.

Les collaborations scientifiques entre les équipes de planétologie de GEOPS et de l’IAS concernent principalement l’interprétation des données du spectromètre infrarouge OMEGA (sous responsabilité de l’IAS), monté sur la sonde Mars Express de l’ESA. En plus du travail d’interprétation scientifique des spectres de OMEGA, qui fournissent une information sur la composition minéralogique des roches de surface, IDES s’investit dans la constitution d’une banque de données de spectres infrarouges obtenus à partir de l’analyse de roches terrestres analogues de Mars. Dans le cadre de l’OSUPS, la coopération pourrait être étendue à d’autres sujets de recherche comme, par exemple, l’histoire du volcanisme martien ou la modélisation géophysique et la caractérisation des planètes extrasolaires.

Par ailleurs, un travail de prototypage d’un instrument de datation in situ des roches martiennes est en cours à GEOPS sous financement R&D CNES.