Geops (Geosciences Paris Sud)


Nos tutelles

CNRS

Nos liens

Rechercher




Accueil > Recherche > Thèmes transversaux > Thème transversal Milieux Froids

Thème transversal Milieux Froids

Chercheurs, Enseignants-Chercheurs. :
Axe geom. Planet. : M. Biancheri-Astier (100%), F. Costard (100%), L. Dupeyrat (100%), J. Gargani (100%),
Axe hydro : Ch. Marlin, A. Saintenoy (30% ), M. Pessel

ITA-IATOS :Ch. Marmo IR

Collaborations extérieures : S. Merguie, M Rabaux (FAST) - E. Gautier, D. Brunstein (Geog. Phys. Meudon), E Mouche, Ch Grenier (CEA-IPSL) - N. Mangold, LPGN Nantes - M. Griselin, D. Joly (THEMA, Besançon), JL Lagarde, M. Font (M2C, Caen), A. Fedorov, (Permafrost Institue, Yakoutsk), D. Yang (Univ. of Fairbanks, USA).

Contexte de l’étude

Dans le cadre de l’année polaire internationale, les régions polaires ont été mises en avant du fait de leurs sensibilités face au réchauffement climatique. Les régions sous le cercle polaire comportant un sol gelé permanent (pergélisol) subissant aussi de plein fouet les conséquences de ce réchauffement climatique avec le développement de modelés périglaciaires liés à la fonte de ce sol gelé. En Yakoutie Centrale (Sibérie), l’augmentation de la température de l’air en hiver (4°C sur les 40 dernières années), du sol gelé (de 1°C) et de l’eau de la Lena en au printemps et en été (de 2°C) depuis les années 1980 favorisent le développement de processus et formes spécifiques liées à la dégradation progressive du pergélisol (processus thermokarstique).

Originalité de la recherche, contexte national et régional :

En interaction avec les laboratoires de l’IPSL et des chercheurs des axes « géomorphologie planétaire » et « hydrosystèmes continentaux » de GEOPS, une thématique transversale autour des milieux « froids », pourra être développée au sein de GEOPS. En effet, GEOPS possède des compétences sur les milieux à pergélisol à travers deux programmes ANR : l’un portant sur la dynamique de la Léna en Sibérie et l’autre sur l’impact des changements climatiques sur l’hydrologie d’un glacier polaire au Spitsberg. L’étude des impacts du réchauffement climatique au Spitsberg et en Sibérie par des approches couplant analyses sur le terrain en hydrologie et en géomorphologie, couplés à la modélisation des milieux poreux congelés est une spécificité de GEOPS reconnue à l’échelle nationale et internationale.
GEOPS possède des compétences en matière de modélisation numérique (L. Dupeyrat et J Gargani, MCF), en modélisation analogique des échanges thermiques (chenal hydraulique en chambre froide : F Costard) et en matière d’hydrologie des systèmes fluviaux et glaciaires (Ch Marlin et F Costard). Ces compétences au sein de GEOPS recoupent et/ou sont complémentaires des champs thématiques du LSCE dans le domaine de l’étude du pergélisol (E. Mouche)

Taches d’observation :

Dans le cadre des deux ANR HYDROSENSORFLOW et CLIMAFLU, des équipements pour le suivi en continu de paramètres climatiques et hydro-glaciologiques ont été ou seront mis en place sur le terrain. Le suivi automatique des températures du pergélisol en Yakoutie sur des îles de la Lena est aussi envisagé.
Un dossier de demande de labélisation est en cours.