Geops (Geosciences Paris Sud)


Supervisory authorities

CNRS

Our partners

Search




Home > Search > Les équipes > Géomorphologie Planétaire et interactions subsurface atmosphère

Géomorphologie Planétaire et interactions subsurface atmosphère

Site web de l’équipe: http://planeto.geol.u-psud.fr/spip.php?rubrique53
Responsable de l’équipe : F. Costard (DR)

Chercheurs, Enseignants-Chercheurs : J.-M. Bardinzeff (Pr, 50% ), B. Bonin (Pr émérite), S. Bouley (MCF), E. Chassefière (DR, Directeur de l’UMR GEOPS), L. Dupeyrat (MCF), J. Gargani (MCF), H. Massol (MCF, 50%), Ph. Sarda (Pr, 30%), F. Schmidt (MCF), Antoine Séjourné (MCF, 50%).

Doctorants et post-doctorants : Belgacem I., Bouquety A., Lagain A., Landais F., Lesage E., Meresescu A.G. Pasquon K., Salvador A. (FAST 50%) Zhao J.

ITA-IATOS : Ch. Marmo (IR)

La spécificité de l’équipe « géomorphologie planétaire » tient à notre approche comparative Terre-Mars, typiquement pluridisciplinaire, prenant en compte nos connaissances du terrain directement appliquées à la modélisation des processus d’érosion sur Mars (debris flows, processus de sublimation type spiders, thermokarst).

Un intérêt particulier est porté à l’érosion en milieu froid (Yakoutie, Sibérie) et aux propriétés des pergélisols dont les processus sont peu étudiés en France. Ces travaux associeront modélisation numérique, analogique (chenal hydraulique en chambre froide) et études sur le terrain en Sibérie (Yakoutie Centrale) grâce aux compétences variées de notre laboratoire.

Parallèlement, sur Terre, nous déterminons les conditions physico-bio-chimiques des paléoenvironnements favorables à l’origine de la vie sur des exemples des roches archéennes influencées par l’hydrothermalisme et leurs analogues anciens. Des études en spectrométrie IR expérimentale de roches martiennes (SNC) et d’analogues terrestres viennent appuyer la connaissance de l’évolution géologique de Mars en coopération avec les planétologues de l’IAS (Institut d’Astrophysique Spatial). Un nouvel axe de recherche porte sur la modélisation couplée de l’océan de magma, de l’atmosphère de vapeur d’eau et de l’échappement hydrodynamique sur les planètes telluriques primitives (Vénus, Mars, la Terre).

L’accès aux données spatiales est garanti grâce au statut de co-investigateurs de plusieurs d’entre nous sur les instruments de la sonde européenne Mars Express, et du futur atterrisseur Exomars. Un effort est actuellement mené sur le développement d’outils en ligne de traitement de l’imagerie planétaire (analyse de données altitudinales et développement de MNT).

Enfin, notre approche comparative Terre-Mars des processus de surface et des environnements primitifs est unique au niveau national et s’intègre parfaitement dans les thèmes prioritaires affichés par l’INSU [1] dans le cadre des Programmes Nationaux de Planétologie et “Reliefs de la Terre ”. La structuration de l’équipe Géomorphologie Planétaire tient sa spécificité sur sa forte coopération avec le proche voisinage, notamment avec les physiciens du FAST [2], les climatologues de l’IPSL [3] (LMD [4]), les radaristes du LATMOS [5], et les planétologues de l’IAS [6].

Lien vers page web de l’équipe

[1Institut national des sciences de l’Univers

[2Fluides, Automatique et Systemes Thermiques

[3Institut Pierre Simon Laplace

[4Laboratoire de Météorologie Dynamique

[5Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales

[6Institut d’Astrophysique Spatiale