Geops (Geosciences Paris Sud)


Nos tutelles

CNRS

Nos liens

Rechercher




Accueil > Actualités

Mission Équateur Mai 2017 : Échantillonnage de laves des volcans du nord de l’arc équatorien

Mission Équateur Mai 2017 : Échantillonnage de laves des volcans du nord de l'arc équatorien

L’arc volcanique équatorien, situé au nord de la cordillère des Andes, présente la plus grande densité d’édifices Quaternaires de toute l’Amérique du Sud. Cependant, les données chronologiques associées à ce volcanisme demeurent très rares. Afin d’acquérir de nouvelles données radiométriques K-Ar sur mésostase, une mission sur le terrain a été réalisée durant le mois de mai 2017, et s’est focalisée sur des volcans situés dans la partie nord de l’arc, le long d’un segment complet entre les cordillères Occidentale et Orientale. Effectuée en collaboration avec l’IRD et l’Institut Géophysique de Quito, dans le cadre du Laboratoire Mixte International « Séismes et Volcans dans les Andes du Nord », cette mission a permis l’échantillonnage d’une quarantaine de laves, appartenant à six édifices volcaniques différents : le Cushnirumi, le complexe Mojanda Fuya-Fuya, le complexe Cotacachi-Cuicocha, l’Imbabura, le Cubilche et le Cusín. Les nouvelles données chronologiques que nous obtiendrons permettront de reconstruire l’histoire éruptive de ces volcans, d’étudier leur signature géochimique en lien avec la genèse des magmas, et de décrire l’évolution spatio-temporelle du magmatisme et du volcanisme à l’échelle de l’ensemble de l’arc. Couplées à ces âges, des reconstructions de leurs paléo-morphologies permettront de quantifier l’évolution du taux d’émission des produits volcaniques. Ces modélisations nous permettront également, pour les volcans n’ayant pas connu d’activité récente, de quantifier le taux d’érosion depuis leur dernière activité. Nous déterminerons ainsi les liens potentiels avec la géodynamique, en les comparant avec des données acquises en 2016 sur un ensemble de volcans localisés à l’extrémité sud de l’arc.