Geops (Geosciences Paris Sud)


Nos tutelles

CNRS

Nos liens

Rechercher




Accueil > Actualités

Evolution géomorphologique de la Montagne Pelée en Martinique

Evolution géomorphologique de la Montagne Pelée en Martinique

Cette étude propose une quantification des taux de construction et de démantèlement sur le volcan Conil – Pelée (Martinique) au travers de modèles d’évolution de son relief. Elle exploite les nouvelles contraintes géochronologiques obtenues au sein du laboratoire, la carte géologique révisée à partir de ces dernières, le MNT actuel et les plus récentes évolutions du modèle de reconstruction ShapeVolc pour reconstruire les stades successifs de ce relief volcanique avec une précision et une fiabilité encore jamais atteinte sous pareil climat. En effet, cet algorithme nous a permis de proposer l’état des surfaces volcaniques au cours du temps avec une précision au second ordre.
Nous avons ainsi réalisé 10 cartes paléo-géologiques et 10 modèles paléo-topographiques pour chacun des 10 stades d’évolution majeurs du volcan, qu’il s’agisse d’une phase de construction ou un démantèlement par grand glissement de flancs.
Les volumes de chacune des 4 étapes de construction ont été estimés ainsi que le volume total émis (72,2 km3). Nos quantifications révèlent des taux de construction variant d’un facteur 15 (0,04 ± 0,01 – 0,52 ± 0,20 km3/ka). Notre démarche permet également de modéliser chacune des 3 surfaces d’effondrement et de quantifier les 3 volumes démantelés pour un volume total équivalent à 37% du volume construit. Intégré sur la durée de vie du volcan, le taux de démantèlement moyen par glissement majeur serait de 0,15 ± 0,03 km3/ka. En revanche, les taux d’érosion à long terme en dehors des zones effondrées sont estimés à environ 0,05 ± 0,02 km3/ka. Ce dernier taux, non négligeable, confirme l’importance de prendre en compte les petits événements récurrents d’érosion et justifie d’intégrer aux modèles d’évolution géomorphologique des volcans situés en contexte tropical, les phases d’érosion lentes pour appréhender correctement leurs évolutions géologiques et géomorphologiques.

Germa A., Lahitte P., Quidelleur X. (2015). Construction and destruction of Mont Pelee volcano : Volumes and rates constrained from a geomorphological model of evolution. Journal of Geophysical Research-Earth Surface, 120(7):1206-1226

Voir en ligne : Lien vers l’aricle dans Journal of Geophysical Research : Earth Surface