Geops (Geosciences Paris Sud)


Nos tutelles

CNRS

Nos liens

Rechercher




Accueil > Actualités

Comment l’élévation du niveau de la mer a provoqué des glissements de terrain en Méditerranée durant la crise Messinienne ?

Gargani Julien, Bache François, Jouannic Gwenael, Gorini Christian, 2014. Slope destabilization during the Messinian Salinity Crisis. Geomorphology, 213, 128-138.

Certaines époques sont marquées par de nombreux évènements catastrophiques. La Méditerranée a été le lieu de nombreux glissements de terrain (Fig. 1) durant la crise Messinienne (entre 5.96 et 5.33 million d’années). On sait depuis plusieurs décennies que plus de 2000 m d’évaporites se sont accumulées dans les bassins profonds de la Méditerranée durant cette époque (Montadert et al., 1978 ; Hsu et al., 1977) et que de profonds canyons avaient été creusés lorsqu’une chute brutale du niveau de la Mer Méditerranée d’environ 1500 m s’était produite (Clauzon, 1982 ; Barber, 1981). Cette chute de la mer Méditerranée est survenue en relation avec les interactions complexes entre mouvements tectoniques, variations eustatiques globales et évolutions climatiques (Gargani et Rigollet, 2007). Cette crise s’est terminée avec la remise en eau brutale du bassin Méditerranéen (Garcia-castellanos et al., 2009).

Cette étude menée par Julien Gargani (GEOPS, Université Paris Sud) met en évidence qu’une crise de déstabilisation globale des pentes s’est produite. Plusieurs glissements de terrain ont été observés (Fig. 2) sur le pourtour de la Méditerranée (Golf du Lions, delta du Nil, Alboran,...), ainsi que des formations à blocs qui sont le résultat d’éboulements et de coulées de débris. L’étude précise de certains de ces glissements par des données sismiques et de la modélisation numérique montre que ces glissements de terrain sont dues (i) aux pentes importantes générées par le creusement de canyons profonds, (ii) à la remise en eau du bassin Méditerranéen à la fin de la crise, il y a 5.33 Ma. Cette étude souligne le lien entre la montée du niveau marin et le déclenchement de glissements de terrain.