Geops (Geosciences Paris Sud)


Nos tutelles

CNRS

Nos liens

Rechercher




Accueil > Actualités

Variations environnementales depuis 2300 ans en Turquie

Cet article présente les résultats d’une étude des sédiments du lac de Burdur (Anatolie du SW, Turquie). La séquence de 5 m de long de sédiments prélevés du fond du lac, dans sa partie récemment asséchée, a permis d’obtenir un enregistrement continu des variations de l’environnement pour l’Holocène supérieur, depuis environ 2300 ans. L’étude montre entre autres d’importants changements du niveau d’eau du lac pour la période concernée. Au début de cette période, a été enregistré le niveau le plus bas du lac, son maximum correspond aux années AD 200 et 1200, alors qu’entre AD 1550–1800 son niveau a baissé de nouveau, sans cependant atteindre celui du début d’enregistrement. Depuis trois décennies, le lac a subi une baisse importante de son niveau (plus de 10 m) et la détermination de l’origine naturelle ou anthropique de ce phénomène est cruciale pour le développement futur de la région et la gestion de ressources naturelles. Nos résultats contribuent à une meilleure compréhension de l’évolution actuelle du lac, et montrent, que cette baisse de l’eau est provoquée par sa surconsommation humaine. Dans les alentours du lac se trouvent les ruines d’une cité antique de Sagalassos, qui a été détruites par de tremblements de terre au cours des 6 et 7ème siècles, les traces de ses évènements ont été retrouvées dans notre séquence sédimentaire. Dans le contexte plus large d’études des variations climatiques, nos résultats complètent de rares encore enregistrements lacustres du paléoclimat pour l’Holocène supérieur en Anatolie et participent à une meilleure compréhension des moteurs de ses évolutions passées dans la région Est-Méditerranéenne.

Alina Tudryn, Piotr Tucholka, Nevzat Ozgur, Elisabeth Gibert, Omer Elitok, Zuheyr Kamaci, Marc Massault, André Poisson, Bernard Platevoet, 2013. A 2300-year record of environmental change from SW Anatolia, Lake Burdur, Turkey, J Paleolimnol (2013) 49:647–662, DOI 10.1007/s10933-013-9682-1