Geops (Geosciences Paris Sud)


Nos tutelles

CNRS

Nos liens

Rechercher




Accueil > Le laboratoire > Présentation

Présentation

Le Laboratoire GEOPS est une UMR (Unité Mixte de Recherche), n° 8148, de l’Université de Paris-Sud (UPSUD) et du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) créée en 2004.

Elle est structurée en 5 équipes scientifiques et 2 thèmes transversaux. Au CNRS, GEOPS dépend principalement de l’Institut des Sciences de l’Univers (INSU), avec un rattachement secondaire à l’Institut Ecologie et Environnement (INEE). A l’Université, GEOPS dépend de l’UFR des Sciences et est membre du Département des Sciences de la Terre, dont il est la seule composante.

GEOPS est constitué de 63 permanents et environ 45 non-permanents. Les permanents consistent en 30 enseignants-chercheurs, deux professeurs émérites, 5 chercheurs CNRS et 22 ingénieurs et techniciens (8 ITA et 14 IATSS). Les non-permanents incluent 29 doctorants et 7 Post-doc/ATER en moyenne. GEOPS est un laboratoire jeune, dont la moitié des scientifiques ont moins de 40 ans.

Les missions du laboratoire GEOPS sont centrées sur l’étude pluridisciplinaire des processus géologiques produits et/ou enregistrés dans la croûte continentale terrestre ou à sa surface et sur les surfaces des planètes telluriques : caractérisation, traçage, mesure et modélisation des interactions entre les processus internes et externes dans les environnements de surface ou plus profonds, leurs reconstitutions et évolutions dans le passé.

La démarche du laboratoire, pour réaliser ces objectifs, consiste, d’une part dans le développement et la mise en œuvre d’outils expérimentaux pour des mesures de terrain et des analyses d’échantillons prélevés, d’autre part dans l’utilisation de données de spectro-imagerie spatiale des planètes.

Les principaux thèmes étudiés par les chercheurs du laboratoire sont :

  1. La partie continentale (rivières, eau du sous-sol) du cycle de l’eau dans une perspective de préservation des ressources en eau, des ecosystèmes et des ressources naturelles,
  2. La quantification de la déformation globale de la croûte continentale et son effet sur l’enregistrement des systèmes sédimentaires, des processus diagénétiques dans les bassins et des ressources associées (pétrole, gaz, gisement d’uranium, métalliques, stockage de déchets),
  3. La caractérisation des pergelisols sibériens et martiens, les processus à l’interface subsurface-atmosphère sur les planètes, et les paléoenvironnements anciens favorables à l’apparition de la vie,
  4. La physicochimie des biominéraux et la reconstruction de l’évolution des environnements et des climats passés de la Terre,
  5. L’étude des impacts du changement climatique en régions polaires,
  6. L’histoire des systèmes volcaniques et les facteurs de risque associés à leur évolution,

Les équipements du laboratoire sont répartis sur 3 plateformes : « Géochimie », « Minéralogie », « Mesures géophysiques et modélisation analogique », équipées des instruments suivants :

Géochimie
Minéralogie
Mesures géophysiques et modélisation analogique
- Spectromètre de masse IRMS et quadrupôle
- Spectromètres de masse K-Ar et Ar-Ar (couplés avec un four et un laser)
- Spectromètre de masse gaz rares
- Systèmes de luminescence thermique et de luminescence stimulée optiquement
- Chromatographes en phases liquide et gazeuse
- Spectromètre à émission atomique utilisant un plasma couplé inductivement (ICP-OES)
- Spectrophotomètre à absorption atomique
- Spectromètre beta
- Diffractomètre X
- MEB avec détecteur EDS
- Microscope à force atomique
- Microthermométrie des inclusions fluides
- Granulomètre laser
- Spectromètre infrarouge à transformée de Fourrier
- Système de cathodoluminescence
- Sismomètre
- Equipement géoélectrique
- Radar géologique
- GPS différentiel
- Magnétomètre au césium
- Chenaux hydraulique en chambre froide
- Scanner laser digital 3D (partagé avec le laboratoire FAST)
- Modélisation géologique 3D Petrel

Deux plateformes coopératives sont en cours de montage.

Tout d’abord, une plateforme géochimique transversale partagée par GEOPS et le LSCE (Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement, UVSQ/CEA/CNRS) a été développée depuis trois ans. Aujourd’hui, elle inclut des instruments localisés au LSCE (spectromètre gaz rares, TIMS, ICP-MS, LA-MC-ICPMS) et à GEOPS (plateforme H2O-Max, diffractomètre X, laser taille de grains).

D’autre part, une plateforme géophysique a été initiée par GEOPS et le laboratoire FAST (Fluides, Automatique et Systèmes Thermiques, UPSUD/UPMC/CNRS) in 2006. Elle est équipée avec des chenaux hydrauliques en chambres froides, un système d’imagerie géophysique (tomographie de résistivité électrique et radar pénétrant à haute résolution spatiale), une caméra haute résolution, un cluster de calcul et un scanner digital laser 3D.

Le taux moyen de publication du laboratoire au cours des dernières années est d’environ 70-80 articles dans des revues à comité de lecture par an.

Le budget annuel global de GEOPS, incluant environ 250 kEuros de dotation de base de l’Université et du CNRS, les contrats publics et privés, les programmes européens et internationaux, est de 900 kEuros en 2010 hors masse salariale. D’un point de vue administratif, GEOPS est géré conjointement par l’Université et la Délégation Ile-de-France Sud du CNRS. La gestion financière est partagée entre l’Université et le CNRS.

Composition du Conseil de l’UMR GEOPS
Membres de droit :
- E. Chassefière (directeur)
- C. Colin (directeur adjoint)
- C. Rock (responsable administrative et financière)

Membres élus :
o 5 chercheurs ou enseignants-chercheurs :
- B. Brigaud
- S. Bouley
- J.-L. Michelot
- X. Quidelleur
- B. Saint Bezar

o 4 ingénieurs et techniciens
- C. Boukari
- E. Crinon
- G. Monvoisin
- A. Noret

Membres nommés :
o 3 chercheurs ou enseignants-chercheurs :
- A. Saintenoy
- S. Sépulcre
- A. Séjourné

o 2 ingénieurs et techniciens
- J. Nouet
- R. Pinna

Membres invités permanents :
- H. Zeyen (président du département Sciences de la Terre)
- S. Andrieu (représentant des doctorants)
- K. Ho (assistante au pilotage et secrétaire UMR)


PDF - 330.1 ko
Organigrammes GEOPS